> > > Les Uns sur les autres : famille décomposée

Les Uns sur les autres : famille décomposée

[Rubrique : Culture] | Publié le : 31/01/2014



L√©onore Confino, auteur du poignant Ring, retrouve la metteuse en sc√®ne Catherine Schaub pour l'expression sc√®nique et visuelle de sa pi√®ce, Les uns sur les autres, avec notamment au casting la fameuse Agn√®s Jaoui. 

Apr√®s avoir √©tudi√© le couple sous toutes ses formes, ses richesses et ses √©checs, c'est sur la famille au sens plus large que se penche l'auteur. La pi√®ce narre l'histoire d'une m√®re, d'un p√®re, d'un grand-p√®re, d'une fille et d'un fils qui vivent ensemble presque sans se regarder, se comprendre et se connaitre. Le rythme effr√©n√© du quotidien a pris le pas sur les relations humaines, pendant que la m√®re tente d√©sesp√©ment de r√©unir les membres de sa famille autour d'un repas qui finira en tupperware. Chaque membre a ses disparit√©s, ses angoisses et ses buts. La m√®re ne peut s'emp√™cher de crier mais n'a m√™me plus le temps de former de phrases compl√®tes ou m√™me de trouver les bon mots tant elle est √©cras√©e par le poids de son existence. Elle semble avoir perdu le contr√īle de sa vie, s'agite dans le vide en vain. Lorsque sa fille devient tellement anorexique qu'elle en est invisible, le secret lourd qui en est d√©voil√© agit comme un √©lectrochoc sur le sens de son existence, qui la r√©v√®le √† elle-m√™me et la gu√©rit d'une culpabilit√© trop lourde qu'elle tentait de combler pas une autorit√© illusoire. Finalement, elle abandonne ses hurlements pour retrouver les mots qu'elle a tant voulu exprimer. Des mots violents et cassants sur un ton calme et planant. 


Crises d'identités


Le grand-p√®re est quant √† lui devenu un poids trop lourd pour cette famille, dont le p√®re cherche sans cesse √† s'√©chapper pr√©textant d'innombrables r√©unions au CNRS. Quant aux enfants, ils traversent tous deux leurs crises d'identit√© et leurs complexes. La fille, Jane, obnibul√©e par son apparance et des mod√®les de soci√©t√© malsains, va devenir anorexique jusqu'√† en devenir transparente. Pendant une grande partie de la pi√®ce, son enveloppe charnelle a disparu pour ne laisser que la voix. Une intrusion du paranormal dans ce qui semblait √™tre au d√©part une pi√®ce r√©aliste, qui a bien vite fait de d√©truire les codes habituels de la com√©die familiales. Cette disparition entrainera la d√©couverte de ce fameux secret qui bouleversera un ordre bancal mais √©tabli et rapprochera les disparit√©s. 

Le d√©cor est ouvert et vertigineux, comme si ses personnages √©taient sans cesse au bord du gouffre, en √©quilibre sur leurs vies et leurs doutes. Il offre aussi une totale transparence √† l'encontre de l'intimit√©, favorisant ainsi la danse des corps. Comme dans leur pr√©c√©dente pi√®ce, Catherine Schaub mettent en sc√®ne un v√©ritable jeu de mouvement et de d√©placement des corps. Malgr√© ses ind√©niables qualit√©s d'√©criture et une Agn√®s Jaoui brillante, Les uns sur les autres reste n√©anmoins moins puissante que Ring, sans doute plus dispers√©e dans les individualit√©s de chacun l√† o√Ļ le couple de Ring formait un bloc frondeur et uni. 


<iframe width="560" height="315" src="//www.youtube.com/embed/a_sBTzKEfDM" frameborder="0" allowfullscreen></iframe>


Albin Duvert



  Articles les + lus 




Zapping