> > > Roméo et Juliette : retour aux joies de l'Italie

Roméo et Juliette : retour aux joies de l'Italie

[Rubrique : Culture] | Publié le : 17/01/2014



Nouvelle version, nouvelles promesses : les deux amants maudits sont de retour. Après vous avoir fait gagné des places pour le spectacle, il est temps pour nous, qui avons également assisté à la première jeudi 16 janvier dernier, de rendre notre verdict. Alors convaincu ?

Une question fermĂ©e qui appelle pourtant Ă  une rĂ©ponse ouverte car il n'est pas si simple de s'attaquer Ă  un tel monument de littĂ©rature sans surprises et sans failles. C'est nĂ©anmoins une impression positive qui s'est largement dĂ©gagĂ©e de cette première reprĂ©sentation, point de dĂ©part d'une version qui aura le temps de se consolider. 


Du british Ă  l'italienne !

Le pari de mise en scène Ă©tait probablement de revenir Ă  un RomĂ©o et Juliette sorti de son contexte dramatique pour le ramener Ă  un environnement plus traditionnel et authentique. Après les multiples adaptations de la pièce, on avait presque oubliĂ© qu'elle prenait place en plein coeur de l'Italie. Un oubli vite rappelĂ© par le dĂ©cor lumineux, ensoleillĂ© et sobre et son ambiance "Ă  l'italienne". Musique traditionnelle, ambiance mafieuse de Sicile, c'est un vĂ©ritable petit village qui s'anime autour des querelles entre les Montaigu et les Capulet. D'ailleurs, la scène du bal est revisitĂ©e en fĂŞte du village. Un moment plutĂ´t festif qui sort de conventions nobles qu'on avait attribuĂ© Ă  la pièce pour un rĂ©sultat plutĂ´t chaleureux et enjouĂ©. 


L'humour et la sincérité mis en valeur

C'est l'une des autres rĂ©ussites de la pièce : rappeler que Shakeaspeare a, mĂŞme dans ses histoires les plus dramatiques, le talent d'y introduire de l'humour et de la lĂ©gèretĂ©. Le rire fuse par ci, par lĂ , lorsque les finesses de l'Ă©criture sont mise en exergue par le talent des interprètes qui ne manquent jamais les traits d'humour pour rebondir. Mentions spĂ©ciales au curĂ©, complice de RomĂ©o, puis de Juliette et Ă  la fameuse Nourrice, personnage hautement comique impeccablement incarnĂ©e par la gĂ©nĂ©reuse ValĂ©rie Mairesse. On retiendra plus d'ailleurs de ce RomĂ©o et Juliette les traits d'esprit de ces personnages que les drames qui surviennent, qui peinent un peu Ă  ressurgir de l'ensemble du rĂ©cit. 

Mais tous les regards Ă©taient Ă©videmment tournĂ©s vers les deux interprètes principaux, Ă  savoir Niels Schneider et Ana Girardot. Le RomĂ©o sous ses boucles blondes et ses instances lyriques, est parfaitement Ă©mouvant. Il incarne avec force et finesse la poĂ©sie du personnage rĂŞveur. Quant Ă  Ana Girardot, malgrĂ© quelques hĂ©sitations passagères, rend Ă  sa Juliette toute la douceur et la fragilitĂ© apparente du personnage cachant une force et un esprit moderne et rebelle. A eux deux, ils n'incarnent peut-ĂŞtre pas le couple parfait, mais plutĂ´t sincère et humain de par leurs faiblesses et leurs coeurs. 

Le metteur en scène Nicolas Briançon est revenu aux sources du rĂ©cit pour une reprĂ©sentation sobre et intense de l'oeuvre de William Shakeaspeare. Si l'ensemble est impeccable, c'est plus un pari de la sĂ©curitĂ© qui a Ă©tĂ© pris. Son RomĂ©o et Juliette devrait toutefois ravir ses spectateurs, avides de romance et de texte mythique, parfaitement mis en valeur par la retenue d'une mise en scène jamais surfaite et par ses acteurs touchants. 


L'avis des lecteurs de GuideParisMode


"Je remercie Guide Paris Mode pour la superbe soirĂ©e passĂ©e Jeudi dernier! Effectivement, c'est très enjouĂ©e que j'ai pu assister Ă  la première de RomĂ©o et Juliette de Nicolas Briançon. Cette sublime interprĂ©tation de cet intemporel de Shakespeare se voulait rĂ©solument moderne sans pour autant ĂŞtre contemporaine. L'action se situe dans les annĂ©es 30 environ. La mise en scène avec orchestre et jeu de lumière sublime apporte un vrai "plus" Ă  l'interprĂ©tation fabuleuse des comĂ©diens. 

La nourrice, Valérie Mairesse est d'une drôlerie débordante d'émotions. Juliette est merveilleusement interprétée par Ana Girardot et Roméo est méga sexy!!

MalgrĂ© quelques erreurs de mise en scène pour les scènes de mort de certains personnages et des petites longueurs en dĂ©but de spectacle, on ne voit pas le temps passer.  C'est rĂ©solument 2h10 de grand theatre qui se joue en ce moment sur la scène du theatre Saint Martin!

Merci encore GPM.

Donia, une spectatrice conquise!!!"


Albin Duvert



  Articles les + lus 




Zapping