> > > Valentine Féau, comédienne "normale"

Valentine Féau, comédienne "normale"

[Rubrique : Culture] | Publié le : 10/01/2014



Il y a quelques semaines, GuideParisMode vous faisait découvrir Valentine Féau (ici), chroniqueuse et comédienne. Connue pour être une participante régulière de l'émission Comment ça va bien de Stephane Bern sur France 2, elle a récemment lancé sa web série, La Normalitude. Dans les différents épisodes, elle relate selon les thèmes, les différentes situations possibles qui font que nous sommes tous normaux dans nos anomalies. 

GuideParis Mode a rencontré l'artiste trentenaire au bagou bien particulier. Valentine Féau a debuté sa carrière en tant que comédienne, une envie qu'elle chérissait depuis ses premiers pas sur scène : "je me suis retrouvée sur scène quand j'étais plus petite et je me suis dit : c'est trop bien." Malgré des réticences au sein de sa famille, c'est à ses 18 ans que Valentine se lance dans une carrière de comédienne et auteur de théâtre : "c'est en faisant le spectacle que j'avais co-écrit avec ma partenaire de scène, Quand je serai grande, j'aurai des chaussures rouges, qu'on a joué pendant deux ans au Théâtre des Blancs Manteaux, que j'ai été repérée pour passer le casting de Comment ça va bien"

A regarder de plus près la carrière de Valentine, c'est essentiellement un ressort comique qui transparait nettement. Pas de doute, l'humour est une vocation chez elle : "je peux pas m'empêcher de faire des trucs drôles. Quand j'écris, il y a beaucoup de dérision souvent". Mais la comédienne ne se ferme aucune porte : "j'ai besoin de parler de choses un peu plus profondes mais avec une touche d'humour et de légèreté (...) je suis ouverte à toute expérience et toute rencontre mais (la tragédie) n'est pas forcément le premier truc qui me vient à l'esprit".

De la télévision au Web

"J'ai failli ne pas faire le casting de Comment ça va bien parce que c'était à l'époque, la première d'une autre pièce de théâtre, le même jour. Donc je m'étais dit que j'allais pas le faire. En fait, ça me passait tellement au dessus de la tête que j'y suis allée préparée, mais cool et du coup, j'ai été prise." Dire qu'on aurait pu manquer les interventions croustillantes de Valentine Féau dans la fameuse émission de Stephane Bern, où la jeune femme se démarque non seulement par le fond de ses sujets mais aussi par son caractère unique : "comme ils ont vraiment pour principe de prendre des personnalités et de les prendre telles quelles, je n'ai pas eu l'impression de me dénaturer. C'est ça qui m'a plu. C'est pour ça que je fais cette émission, parce qu'ils me laissent telle quelle, avec moi, mes défauts, mes fins de phrases jamais terminées que Stephane me termine toujours."

Pour Valentine, le plateau de Comment ça va bien est comme une bande d'amis qui se réunit autour de l'apéro pour se raconter les choses de la vie : "j'ai vraiment pas l'impression de faire de la télé. Quand je vois à la télé, c'est : "les conneries que je dis passent à la télé" (rires). Je trouve que c'est vraiment une ambiance chouette. On est potes. On a l'impression d'être autour d'une table et de parler comme à la maison. On me laisse la liberté d'être qui je suis, et pourtant je suis un peu folle."

Mais Valentine Féau a finit par lancer son propre projet de mini-série humoristique, fidèle à sa réputation car délicieusement déjantée : "j'ai eu cette idée sous la douche, c'est venu comme un flash. J'ai appelé mon frère (...) on a commencé a développer le concept ensemble. On avait écrit quatre épisodes qu'on a tourné avec mes potes de tournage de Comment ça va bien. En 10 jours, c'était cuit, tourné, monté." Une mini-série qui a donc vu le jour, comme beaucoup sur le web, en home-made, fait maison. "J'aime bien ce concept de travailler de façon artisanale, en famille. Chacun y met du sien. On travaille en groupe et j'aime bien ça."

Bien que lancée dans une carrière télévisuelle, Valentine a préféré lancer son projet sur le web, tout simplement parce qu'elle avait hâte de dévoiler le fruit de son travail au grand public : "c'était vraiment quelque chose que j'avais envie de partager très vite et je sais que la télé, ça peut prendre du temps. J'avais besoin de liberté pour exprimer ce que je voulais. Peut-être dans un deuxième temps, il y aura la télé, mais pour l'instant, il y a le côté libératoire."


DĂ©couvrez le dernier Ă©pisode de la Normalitude de Valentine FĂ©au


Le normal anormal et l'anormal normal

La Normaltude : ce néologisme est né... de François Hollande, président normal ! "L'idée m'est venue en mai 2012, au moment de l'élection de François Holland où il se déclarait président normal. Et ça m'a interpellé. C'est quoi, en fait, normal ? Et donc, j'ai eu envie de faire une web série pour essayer de définir la normalité. Et pour moi, la normalité n'existe pas. Ca qui fait la normalité, c'est nos travers, nos défauts et nos anormalités. J'avais envie qu'on se lâche un peu tous la pression avec ce côté un peu perfectionniste qu'est la quête de normalité. Soyons comme on est, soyons anormaux."

Valentine Féau débarque donc sur le marché des web séries humoristiques, un marché déjà bien encombré. Il a donc bien fallu apporter sa touche d'originalité : "Norman, c'est un garçon plutôt dans la vingtaine donc il se rapproche plus des interrogations et des soucis des gens de la vingtaine. Je suis une femme de 33 ans et du coup, je parle des soucis de trentenaires, même si ça reste assez universel parce que c'est souvent des problèmes, des choses qu'on a pu vivre."

Valentine Féau s'inspire bien évidemment des normalités et anormalités qui l'entourent : "j'arrive pas à faire autrement que de faire ce que je vis parce que c'est là où ce sera le plus sincère. Je demande beaucoup aux gens de me donner des petites anecdotes de ce qu'ils ont pu vivre. J'aime bien le fait que ce soit interactif avec les internautes, de pouvoir échanger. Chacun trouve sa normalitude où il peut, où il veut. Moi, je ne suis pas universelle." Une inspiration qu'elle va donc aussi chercher dans des témoignages et dans ce qu'elle observe de son entourage : "ma mère a des phrases cultes que je note sans cesse". On la retrouve d'ailleurs dans le dernier épisode spécial Noël !

Personnage atypique de la télévision française, Valentine Féau n'a pas fini de faire parler d'elle avec sa normalitude pleine de bon sens et de surprise. Mais si on s'en tient à l'adage, Valentine n'est pas seule, elle est juste normale !


Albin Duvert



  Articles les + lus 




Zapping