> > > La troupe à Palmade: Entreprise du rire et de l'énergie !

La troupe à Palmade: Entreprise du rire et de l'énergie !

[Rubrique : Culture] | Publié le : 09/01/2014



Dans cette entreprise, ce n'est pas la crise qui frappe mais bien des crises : crise de conscience, crise de folie, crise de nerfs... Chacun y passe et ce pour notre plus grand plaisir. 

Bienvenue chez Chauffinor, ses employés motivés et agréables, son patron professionnel... Impossible d'être berné, on a très vite compris que tout cela n'est que de la poudre aux yeux. Car derrière les cravates et les tailleurs se cache une joyeuse bande de cas sociaux aux personnalités bien affirmées qui n'ont qu'un seul objectif : monter en grade. Au cours d'une série de sketchs décapants se dévoilent les caractères, les cachoteries mais aussi les amitiés et les fragilités. Une entreprise bien hétéroclite et pourtant...



Le rire, moteur de la fluidité

Et pourtant la pi√®ce ne r√©sonne jamais comme un amas de scenettes sans liens et sans buts. L'entreprise se fait √† la fois portrait d'un groupe, portraits d'√™tres et r√©cits de leurs p√©rip√©ties. Chaque sketch a sa propre accroche et sa propre chute mais restent li√©s, nous permettant de nous garder toujours dans le m√™me univers. Les sc√®nes s'enchainent selon des suites logiques, ressemblent aux bureaux d'une entreprise : dissoci√©s, mais les chainons d'une m√™me machine. Ind√©pendants, mais li√©s... comme nos personnages en fin de compte. 

Mais la v√©ritable harmonie est assur√©e par une qualit√© d'√©criture qui sait jouer sur les mots et les situations. Pas moins de cinq auteurs se sont r√©unis pour composer cette s√©rie de sketchs, ultra coh√©rente dans le style et le rythme. Aucun temps mort, pas de faux pas, le rire est l√† √† chaque instant, du comique d'un quiproquo aux expression de certains personnages √† la verve bien pendue. La pi√®ce reprend avec une ironie maligne les clich√©s de l'entreprise et des relations professionnelles, jouant sur les traits avec une approche moderne pour d√©livrer des messages simples sur le machisme, l'homosexualit√©, la d√©pression ou la course √† l'ambition individuelle. 


Des acteurs dopés au Redbull

Mais l'excellente √©criture de la pi√®ce ne saurait √™tre mieux rendue que par une troupe enjou√©e et passionn√©e. 14 acteurs sur sc√®ne (25 en alternance), aucun ne d√©m√©rite et chacun repart avec sa part du g√Ęteau. Il faut dire qu'ils ont la chance de camper des personnages de caract√®re qui les laissent exprimer leur talent au grand jour. De la nymphomane ambitieuse au d√©pressif en mal de reconnaissance en passant par les employ√©es na√Įves et empot√©es, tout le monde en prend pour son grade et tout le monde finit avec cette dose d'humanit√© qu'est l'erreur. Pas de morale mielleuse pour le final, plut√īt un grand capharna√ľm d'√©motions l√Ęch√©es dans une entreprise qui ressemblerait parfois plus √† une classe de coll√®ge tant les caract√®res et les esprits s'infantilisent . Mention sp√©ciale √† l'h√ītesse de l'accueil, personnage hilarant car parfaitement insupportable, qui ouvre la pi√®ce avec brio. 

Un rendez-vous immanquable du rire, porté par des comédiens réjouissants et une écriture malicieuse qui ne rate jamais sa cible !


L'entreprise, par La Troupe √† Palmade, jusqu'au 29 avril au th√©√Ętre Tristan Bernard


Albin Duvert

Crédit photo : William LET



  Articles les + lus 




Zapping