> > > Rencontre avec Frédéric Zeitoun, le petit juif à roulette

Rencontre avec Frédéric Zeitoun, le petit juif à roulette

[Rubrique : Culture] | Publié le : 14/11/2013



FrĂ©dĂ©ric Zeitoun, ce nom ne vous est peut-ĂŞtre pas inconnu. En chanson, au théâtre ou Ă  la tĂ©lĂ©vision, cet homme-lĂ  est sur tous les fronts. GuideParisMode l'a rencontrĂ© il y a peu, Ă  l'occasion de la promotion de son nouveau spectacle : "L'histoire enchantĂ©e du petit juif Ă  roulette", un sympathique morceau de vie dĂ©nonçant les idĂ©es reçues avec humour et tendresse. Avec La Vie ici personnifiĂ©e, il examine Ă  la loupe les jalons de son parcours, qu'il a toujours franchis en fauteuil roulant, pour dresser un tableau du vĂ©cu de la diffĂ©rence et l'acceptation de soi. 

FrĂ©dĂ©ric Zeitoun avait fait des Ă©tudes de droit, mais c'est pourtant dans la chanson et l'humour qu'il a fini par atterrir, talent oblige ! Il commence en tant qu'auteur pour l'Ă©mission "Ainsi font font font", oĂą il rencontre son mentor, modèle et ami Jacques Martin. "Jacques Martin, c'est le premier mec qui m'a dit : "moi, je te prends tel que t'es et je vais te mettre Ă  l'image"". Il faut dire que dans les annĂ©es 1990, les handicapĂ©s Ă©taient encore vus avec mĂ©fiance : "en 1994, mettre le dimanche après-midi, avec un public très familial, très sĂ©nior (...), un mec en fauteuil, c'Ă©tait pas si Ă©vident que ça". 

Son handicap est le sujet central de ce spectacle co-Ă©crit avec son ami de toujours, François d'Epenoux : "le co-auteur, c'est mon ami depuis des annĂ©es (...) Des chansons ont commencĂ© Ă  ĂŞtre Ă©crites (...) Il a lu les chansons. Il m'a rappelĂ© en me disant : tu sais, j'ai une super idĂ©e. Pourquoi tu fais pas un dialogue avec la vie ? (...) On s'est mis au travail". FrĂ©dĂ©ric Zeitoun s'est mĂŞme offert pour la mise en scène les services de l'un des metteurs en scène parisiens les plus demandĂ©s, Ă  savoir Alain Sachs : "j'osais mĂŞme pas en rĂŞver d'Alain Sachs (...) J'adorais son travail, Ă  Alain. Ils lui ont fait lire. Il m'a rappelĂ© en disant : "il y a deux, trois petites choses Ă  changer. Par contre je veux Ă©couter les chansons." Et il m'a dit banco". C'est Ă©galement Alain Sachs qui a repĂ©rĂ© les deux acteurs qui accompagnent FrĂ©dĂ©ric Zeitoun. En plus d'ĂŞtre comĂ©diens, il les fallait musiciens. C'est finalement l'accordĂ©oniste Anthony Doux et la violoncelliste CĂ©cile Girard qui ont Ă©tĂ© choisis et qui livrent une formidable interprĂ©tation sur scène. 

Si ce spectacle pourrait ressembler au simple récit de la vie semée d'embûches de son protagoniste, c'est selon l'acteur, bien plus que cela : "ça peut ressembler à un bilan (...) c'était surtout important de dire des choses, de dire qu'on est dans un monde qui n'est pas fait pour tout le monde, de dire que même si plein de choses ont été faites, il y a encore plein de choses à faire. C'était important pour moi d'égratigner certaines idées reçues. Le gens me disent depuis que Intouchable est sorti : "attends, t'as vu, ça a bougé. Maintenant, t'as ton film". Je l'ai vécu ! C'est tellement con que tu crois au début qu'on se moque de toi. Et les gens le pensent !"

"Pourquoi maintenant ? Je pense que la maturitĂ©, la cinquantaine et puis le fait d'ĂŞtre papa". En effet, mĂŞme si FrĂ©dĂ©ric Zeitoun assure que c'est n'est pas un bilan, c'est tout de mĂŞme sa vie qui se joue sur scène, y compris la naissance de son fils qui est un vĂ©ritable tournant. Mais c'est de cette expĂ©rience qu'il tire son message et de son handicap qu'il tire une leçon universelle. Car le handicap ne se rĂ©sume pas seulement Ă  ĂŞtre emprisonnĂ© dans un fauteuil roulant : "le petit juif Ă  roulette, c'est l'homosexuel de province qui n'ose pas assumer son homosexualitĂ© parce que les gens vont lui jeter des cailloux. Vous savez, le handicap est une notion toute relative. Je pense que c'est une notion universelle. On est tous l'handicapĂ© de quelqu'un (...) Avec François, j'ai l'impression qu'on a fait un truc tellement personnel que tout le monde peut s'y reconnaitre. On a tous trouvĂ© des repères dans ce spectacle, quelle que soit notre vie." 

Pour autant, il ne s'agit pas de s'apitoyer sur notre sort. Au contraire, "l'histoire enchantĂ©e du petit juif Ă  roulette" est sans conteste un message d'espoir, une ode Ă  la vie, ses hauts et ses bas. La vie, elle ne lui a pas fait de cadeau. Au dĂ©but du spectacle, la Vie lui rĂ©vèle qu'en vĂ©ritĂ©, elle n'a mĂŞme pas de destin pour lui. Pourtant, malgrĂ© les difficultĂ©s rencontrĂ©es, tout se termine par une rĂ©conciliation en danse avec cette Vie qui semblait l'avoir tant malmenĂ© : "c'est vrai que lĂ , ça commence très mal (...) et Ă  la fin, ça se termine oĂą on arrive Ă  danser ensemble et Ă  se rĂ©concilier". FrĂ©dĂ©ric Zeitoun prend le parti de prendre son cas avec humour : "très vite, je me suis foutu de ma gueule. J'avais que ça pour m'en sortir. Je m'en suis sorti en riant de moi mĂŞme (...) Si c'est pour faire pleurer les gens, les prendre et les coller au mur, ça n'a aucun interĂŞt". 

Le rire, voilĂ  la vraie force de FrĂ©dĂ©ric Zeitoun et de son spectacle. Personnage incroyablement jovial et positif lorsque nous l'avons rencontrĂ©, c'est l'humour qui l'a toujours tirĂ© vers le haut et lui a permis de profiter pleinement de son existence : "je crois que j'aime la vie, tout simplement. C'est aussi con que ça. Je suis nĂ© dans une famille oĂą on aimait la vie, oĂą on savait rire des choses les plus tristes". 

Mais l'autre pan de la vie de FrĂ©dĂ©ric Zeitoun qui l'a aidĂ© Ă  se construire en l'homme aux multiples talents qu'il est aujourd'hui, c'est la musique. Depuis sa plus tendre enfance, l'acteur et parolier s'est assimilĂ© Ă  des artistes aux destins incroyables (ou incroyablement magnifiĂ©s dans la presse). C'est finalement la chanson et la passion d'Ă©crire qui l'a portĂ© vers le succès : "la chanson m'a vraiment aidĂ©. Très vite, je me suis dit : tiens, il y a quelque chose qui peut sublimer. Il y a franchement des soleils qui se sont allumĂ©s dans la nuit en Ă©coutant la radio (...) il y a des gens qui sont en prison tout court et qui vous disent qu'en Ă©coutant la radio, ils se sont Ă©vadĂ©s. Moi, ça a vraiment Ă©tĂ© ça qui m'a aidĂ© Ă  m'en sortir et c'est pour ça que j'ai voulu faire ce spectacle chantĂ©, c'est pour ça que je suis devenu parolier et un fou de chanson. C'est ce qui m'a aidĂ© Ă  vivre". En effet, le spectacle est parsemĂ© de chansons, tantĂ´t joyeuses, tantĂ´t plus attendries mais toujours porteuses du bonheur que FrĂ©dĂ©ric Zeitoun promet. En humour et en musique, c'est sans conteste sa marque de fabrique et la clĂ© de sa rĂ©ussite. Il peut bien affirmer que ce n'est pas un bilan, mais le spectacle est certainement la sublime reprĂ©sentation de son âme et ses passions. 

Pour la suite, FrĂ©dĂ©ric Zeitoun espère avant tout emmener son projet sur les routes de France : "on parle de plus en plus de prolongations sur ce spectacle, donc je croise les doigts". Mais on ne doute pas qu'il voudra aussi consacrer du temps Ă  son fils, Ă  qui il dĂ©die ce spectacle : "C'est aussi un truc que j'avais envie de dire Ă  mon petit garçon : quelles que soient les cartes qu'on ait au dĂ©but, avec un peu d'ingĂ©niositĂ©, on s'en sort". 

"L'histoire enchantée du petit juif à roulettes", écrit par Frédéric Zeitoun et François d'Epenoux, mis en scène par Alain Sachs avec Frédéric Zeitoun, Cécile Girard et Anthony Doux, au théâtre de la Gaîté Montparnasse jusqu'au 30 décembre.


Albin Duvert

Interview réalisée par Lise Chicheportiche et Albin Duvert



  Articles les + lus 




Zapping




  Articles les + lus 

Fusion Food : une spécialité nipponne à
découvrir !

Skinceuticals : Une gamme de produits
pour une peau parfaite

A chaque sport sa tenue

Bonjour Ivresse !

L'Alsace : la mythique brasserie
parisienne





Recommander cet article Ă  un ami :